L’équipe de l’Institut est pleinement mobilisée pendant cette période de télétravail et reste joignable directement via les courriels que vous trouverez dans la rubrique « L’Institut / L’équipe ». Prenez soin de vous, prenez soin des autres.
Le contenu

Focus INEC « Textile et loi économie circulaire »

Après les focus « Numérique », « Énergie », « Information du consommateur »  et « Événementiel », l’INEC publie son nouveau focus « Textile et loi économie circulaire».

TÉLÉCHARGER LE FOCUS « TEXTILE ET LOI ÉCONOMIE CIRCULAIRE »

L’industrie textile est la deuxième industrie la plus polluante au monde, avec une production qui a doublé entre 2000 et 2014 pour atteindre 100 milliards de vêtements vendus chaque année. Si la « fast fashion » a révolutionné le rapport des consommateurs aux vêtements, désormais considérés comme des biens de consommation courante, il est nécessaire de prendre en compte l’impact écologique et social considérable de notre système linéaire actuel.

En France, 2,6 milliards de Textiles d’habillement, Linge de maison et Chaussures (TLC) sont mis sur le marché tous les ans, représentant un volume évalué à 624 000 tonnes soit environ 9,5 kg par an et par habitant. En 2018, 3,6 kg de TLC par habitant ont été collectés ce qui représente plus de 239 000 tonnes, soit seulement 38% du gisement potentiel. Les professionnels de l’industrie de la mode sont conscients de la nécessité d’opérer de profonds changements pour relever le défi de la transition écologique. En août 2019, 56 entreprises équivalent à 250 marques de la mode et du textile se sont engagées à diminuer l’empreinte carbone du secteur de l’habillement en signant le « Fashion Pact ». Cet engagement est centré sur trois thématiques : la lutte contre les émissions de CO2, la préservation des milieux naturels et la lutte contre la pollution des océans par les rejets de particules plastiques.

Si des alternatives durables, comme la « slow fashion» et l’« upcycling » fleurissent sur le territoire, la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire du 10 février 2020 amorce la transition du secteur du textile en France, vers un système de production, de consommation et de distribution plus respectueux de l’environnement.

 


Article publié le : 22 avril 2020