Le contenu

Groupes de travail

Les ateliers de travail de l’Institut permettent de réunir les membres autour d’enjeux transversaux et/ou sectoriels en vue de faire émerger la connaissance et les leviers de déploiement de l’économie circulaire.

Réservés aux adhérents de l’Institut, ils ont notamment pour objectifs :

  • Le dialogue entre acteurs à partir des expériences et savoir-faire de chacun,
  • L’anticipation des enjeux et problématiques à venir dans une approche transversale et/ou sectorielle,
  • L’identification des freins et la proposition de leviers adaptés,
  • La mise en réseau des membres de l’Institut,
  • La préparation du travail sur les évolutions législatives, réglementaires et fiscales,
  • La production de livrables à visée opérationnels (guides et études, catalogue des bonnes pratiques, projets d’expérimentation, etc.)

Les groupes de travail donnent lieu à des réunions trimestrielles et à la production de compte-rendus détaillés. Les thèmes abordés et la fréquence des réunions sont susceptibles d’évoluer en fonction des demandes des membres et de l’agenda politique à venir.

Actuellement, 2 commissions permanentes et 3 groupes de travail sont conduits au sein de l’Institut. Des réunions ad-hoc sont organisées pour contribuer aux travaux impulsés par le gouvernement (Feuille de route économie circulaire, Etats généraux de l’alimentation, Plan de programmation des ressources).


Commissions permanentes

  • COMMISSION JURIDIQUE : ACTUALITE LEGISLATIVE, REGLEMENTAIRE ET JURISPRUDENTIELLE
    Présidée par Arnaud Gossement, Avocat

La Commission Juridique, dirigée par Arnaud Gossement, avocat spécialisé en droit de l’environnement, a vocation à présenter l’actualité législative, réglementaire et jurisprudentielle, aux membres de l’Institut en présence d’un expert afin de susciter un débat juridique, mais aussi des échanges et des retours d’expérience.

  • COMMISSION EUROPE
    Présidée par Igor Bilimoff, délégué général de l’UNICEM

La Commission Europe de l’Institut de l’économie circulaire vise à :

  • décrypter les actualités européennes et internationales en matière d’économie circulaire,
  • mettre en évidence les bonnes pratiques dans les différents pays membres et non-membres,
  • définir le positionnement de l’Institut de l’économie circulaire sur les questions européennes.

Groupes de travail

  • GROUPE DE TRAVAIL COMMANDE PUBLIQUE CIRCULAIRE
    Copiloté par l’Observatoire des Achats Responsables (ObsAR)

Le GT commande publique circulaire vise à faciliter la prise en compte de l’économie circulaire dans la commande publique via :

  • l’identification des freins et leviers à la prise en compte de l’économie circulaire dans les achats publics,
  • la valorisation des bonnes pratiques existant en France et à l’étranger,
  • la définition d’objectifs, de critères et d’indicateurs d’économie circulaire applicables aux différents segments d’achats de la commande publique.
  • GROUPE DE TRAVAIL SYSTEMES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES
    Présidé par Benoît Planques, Directeur des Affaires Réglementaires à Italpollina

Le GT SAA vise à définir et à promouvoir l’économie circulaire appliquée aux secteurs agricoles et agroalimentaires, à mettre en place des synergies territoriales, ainsi qu’à accompagner le retour au sol de la matière organique.

  • GROUPE DE TRAVAIL INDICATEURS
    Copiloté avec l’association Entreprises Pour l’Environnement (EPE) et présidé par Fanny Derenchy, déléguée Environnement pour le groupe La Poste

De plus en plus d’entreprises se mobilisent pour mettre en œuvre l’économie circulaire au coeur de leurs activités. Mais commet mesurer leur contribution et leur progression ? Des outils existent déjà au niveau des territoires ; ce GT indicateurs vise à construire des indicateurs d’économie circulaire pour le pilotage et le reporting des entreprises et des organisations.


Groupes de travail à venir

L’Institut souhaite démarrer trois nouveaux groupes de travail :

  • GT Construction (en partenariat avec Orée)
  • GT Financements/Fiscalité

N’hésitez pas à nous faire de votre intérêt pour contribuer à ces travaux.