Pivoter vers l’industrie circulaire

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
L’INEC publie avec le cabinet de conseil OPEO, l’étude « Pivoter vers une industrie circulaire. Quels modèles ? Comment accélérer ? »

 

 

L’industrie du futur doit être et sera circulaire

 

 

Au regard des défis environnementaux et économiques actuels, l’industrie du futur doit être et sera circulaire. La crise sanitaire est venue réaffirmer la nécessité d’une transition du tissu industriel vers plus de robustesse et de sobriété. Constitutive d’une plus grande résilience face aux chocs, l’économie circulaire s’impose comme boussole pour la (ré)industrialisation promue dans le Plan de Relance.

 

Le modèle de l’industrie actuelle est linéaire. Il consiste à « extraire, produire, consommer et jeter », avec comme principe directeur la recherche d’une croissance infinie. Or, les ressources sur lesquelles se fonde cette croissance ne le sont pas et les impacts environnementaux de notre modèle de société se font de plus en plus alarmants.

 

Des évolutions en cœur d’usine, permises par l’industrie 4.0 et une optimisation du recyclage et des flux énergétiques, ont réduit l’impact environnemental et amélioré la compétitivité des industries. Toutefois, le cœur d’usine représente rarement plus de 5% de leur empreinte environnementale. Ces progrès demeurent donc parcellaires. Le modèle qui prédomine dans l’industrie reste fragile et la transformation engagée jusqu’à présent inadaptée pour faire face aux contraintes, non pas à venir mais actuelles.

 

 

6 modèles économiques circulaires, de la durabilité des ressources à l’allongement de l’usage des produits et leur régénération

 

 

Face à ces constats, de plus en plus d’industriels ont engagé leur transition. Bien en amont du recyclage, leur approche consiste à pivoter vers 6 modèles économiques circulaires, de la durabilité des ressources à l’allongement de l’usage des produits et leur régénération. Les bénéfices sont nombreux et répondent à des objectifs économiques, environnementaux et sociaux. L’industrie circulaire valorise et optimise la gestion des ressources sur un territoire, au plus près de la demande. Elle minimise ses impacts sur l’environnement et crée de l’emploi local, en intégrant toute la chaîne de valeur dans des leviers de circularité.

 

 

L’industrie circulaire, source d’innovations et d’opportunités

 

 

Pivoter vers l’industrie circulaire est donc source d’innovations et ouvre des opportunités vers de nouveaux marchés aux approvisionnements sécurisés. Cela permet également d’anticiper les contraintes réglementaires et les évolutions de la demande, qui affirme de plus en plus une préférence pour des offres responsables.

 

Ces initiatives vertueuses et inspirantes ne peuvent rester disséminées : il s’agit maintenant de passer à l’échelle.

 

Sur la base d’une étude combinant interviews et enquêtes auprès de plus de 60 industriels de toutes tailles et de tous secteurs, l’Institut National de l’Économie Circulaire et OPEO ont travaillé conjointement à la définition des modèles de l’industrie circulaire et à l’identification de leviers pour en permettre la mise en œuvre et le passage à l’échelle. L’objectif de cette étude est d’accélérer le pivot de l’industrie vers l’industrie circulaire et de faciliter l’engagement des acteurs vers un modèle à même de répondre aux enjeux économiques, environnementaux et sociaux.

 

 

Une étude pour comprendre, repenser et accélérer

 

 

L’étude est composée de 3 parties. La première partie, « Comprendre », réaffirme la nécessité et l’intérêt d’engager une transition systémique vers une industrie circulaire. La deuxième partie, « Repenser », décrit comment repenser la circularité des modèles économiques, le design des produits et les modèles industriels. Enfin, la troisième partie « Accélérer », recense les freins rencontrés et les leviers de mise en mouvement et d’accélération pour les acteurs industriels et institutionnels.

 

L’industrie reste une startup. Elle n’a pas encore trouvé son modèle pour effectuer ce passage à l’échelle et répondre aux évolutions des 50 prochaines années. Une transition est en cours. Des améliorations cantonnées au cœur d’usine aux transformations systémiques, les industriels s’engagent dans cette transformation et saisissent l’opportunité que représente l’économie circulaire. Le passage à l’échelle de l’industrie circulaire pourra advenir grâce à la constitution d’un cadre structurel incitatif, relevant à la fois du réglementaire, de l’économique et du changement de comportement. Tous ces leviers doivent donc être actionnés afinde faire émerger une industrie du futur circulaire

Pour aller plus loin

S'inscrire à la newsletter