Le contenu

GTEC de la Métropole du Grand Paris | Visite de l’entreprise Moulinot

Dans le cadre du GT Économie Circulaire de la Métropole du Grand Paris, l’INEC a organisé le jeudi 19 septembre une visite du site de pré-traitement des déchets organiques de Moulinot, initiative pionnière et innovante d’EC implantée sur le Grand Paris.

Après une brève introduction de l’INEC concernant les systèmes agricoles et agro-alimentaires circulaires (accéder au livre blanc de l’INEC), Stephan Martinez, fondateur de Moulinot, est revenu sur la genèse de sa structure. Née d’une prise de conscience personnelle concernant le gaspillage de ressources dans la restauration, elle a d’abord donné lieu des expérimentations au sein de son propre restaurant (lombricomposteur, tri à la source, etc.), puis en partenariat avec le syndicat national de la profession (le SYNHORCAT). Il décide de se lancer pleinement dans l’aventure Moulinot qui est passée de 1 à 65 salariés en cinq ans.

Moulinot développe aujourd’hui une offre complète de conseil (réduction du gaspillage), de collecte et de traitement des déchets alimentaires auprès des restaurateurs et marchés d’Île-de-France. L’entreprise possède une flotte de véhicules fonctionnant au gaz naturel ainsi qu’une plateforme de compostage (développée en partenariat avec la SEMARDEL) lui permettant de produire son propre lobricompost de qualité.

L’entreprise poursuit son développement et a investi en 2019 dans une plateforme de pré-traitement des déchets alimentaires située à Stains, permettant de mieux absorber les flux de déchets collectés (les restes d’environ 250 000 repas sont collectés quotidiennement). Ce site permet d’opérer les étapes de déconditionnement et d’hygiénisation à l’échelle industrielle, et d’alimenter cinq méthaniseurs partenaires.

La création de valeur sociale est également au cœur du modèle Moulinot puisque l’entreprise s’ancre pleinement dans le secteur de l’économie sociale et solidaire. Agréée ESUS, elle propose des parcours d’insertion qui font sens et a notamment développé sa première formation complète au métier de chauffeur-collecteur de déchets alimentaires.

 


Article publié le : 4 octobre 2019