EIT – Retour sur les programmes territoriaux de synergies interentreprises

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Depuis 2020, les chambres de commerce et d’industrie territoriales (CCIT) de la Région Sud et l’INEC ont porté des programmes d’écologie industrielle et territoriale (EIT) selon la méthodologie PTSI d’ateliers interentreprises.

 

 

L’objectif des ateliers interentreprises est de détecter et concrétiser, en deux temps, des synergies de substitution ou de mutualisation. Les ateliers réunissent entre 30 et 40 entreprises. Ces rencontres permettent de croiser les besoins des acteurs économiques du territoire et de créer les liens de confiance indispensables à la mise en œuvre des synergies.

 

Les bénéfices sont majeurs : outre la création d’activités sur un territoire et le renforcement de son attractivité, les synergies favorisent un approvisionnement local et durable, la réduction des émissions de CO2 liées au transport, la réduction des coûts liées à l’enfouissement de déchets…

 

L’INEC a ainsi dispensé des formations aux animateurs et facilitateurs des démarches des différentes CCIT : rappels des objectifs, méthodologie des ateliers, points d’attention. L’INEC a participé activement à 2 ateliers de détection (CCI Var, à Toulon et CCI Alpes de Haute-Provence, à Sisteron), en tant qu’animateur. Une aide à la saisie des données dans un logiciel de détection des synergies a également été apportée, ainsi qu’une analyse critique des synergies détectées à prioriser pour chacune des CCIT.

 

 

Partenaires

 

 

CCI du Var, CCI des Bouches-du-Rhône, CCI Nice Côte d’Azur, CCI Vaucluse, CCI Hautes-Alpes.

 

 

Résultats et focus pour la CCI du Var (atelier de détection le 14 octobre 2021, atelier de concrétisation le 19 novembre 2021)

 

 

– 27 entreprises présentes à l’atelier de concrétisation ;

 

– 100 synergies de mutualisation détectées, principalement pour la performance énergétique et le groupement d’achats ;

 

– 534 synergies de substitution détectées, dont plus de 100 concernant la famille de ressources “bois-papier-carton », 62 concernant le plastique et 20 les matériaux de construction.

 

 

 

Pour plus d’information, contactez Amélie Vaz, responsable des études et de la prospective : a.vaz@institut-economie-circulaire.fr

Pour aller plus loin

SE CONNECTER

Accès membre

S'inscrire à la newsletter