Le contenu

Labellisation Economie Circulaire pour le BTP par Cerema

Le Cerema pilote une nouvelle démarche de labellisation à l’échelle nationale dans le domaine de l’économie circulaire des projets du BTP. Objectif : mettre en lumière les projets qui intègrent les enjeux d’économie circulaire. Ce label permet la montée en compétence de l’ensemble des acteurs en matière de prévention et de gestion des déchets issus des chantiers du BTP ainsi que de la valorisation de matériaux alternatifs.

Dans le domaine du BTP, le réemploi et la valorisation des déchets s’inscrivent dans une démarche d’économie circulaire.

Leur mise en œuvre à l’échelle des territoires permet de réduire la consommation de matières premières non renouvelables et d’énergie tout en maitrisant les impacts sur la santé humaine et sans nuire à l’environnement.

La dynamique générée par ce label doit aussi favoriser la montée en compétence de l’ensemble des acteurs de la construction et de l’aménagement en matière de gestion et de prévention des déchets issus des chantiers du BTP.

PRÉVENIR LA PRODUCTION DE DÉCHETS ET VALORISER LES BONNES PRATIQUES

Initié par le Ministère de la Transition écologique, le label 2EC s’adresse aux porteurs de projets publics ou privés souhaitant mettre en œuvre une économie circulaire dans leurs projets de construction et d’aménagement. Il offre un cadre rigoureux et valorise leur démarche ainsi que celle de l’ensemble des contributeurs aux projets, maîtres d’œuvre, ou encore entreprises du BTP.

Le label 2EC a été élaboré par un groupe de travail représentant les acteurs du BTP : la DRIEE, la FNTP, le Département de Seine-Maritime, Syntec Ingénierie, le Grand Lyon, l’UNEV, FEDEREC, le cabinet Enckell avocats, le SEDDRE et la Société du Grand Paris.

Il est piloté par le Cerema, qui a organisé des cellules locales permettant d’offrir un accompagnement de proximité aux porteurs de projet et qui assure également la coordination nationale des différentes démarches afin d’assurer l’harmonisation du label 2EC.

Pour plus d’information : CLIQUEZ ICI


Article publié le : 3 mars 2021