L’équipe de l’Institut est pleinement mobilisée pendant cette période de télétravail et reste joignable directement via les courriels que vous trouverez dans la rubrique « L’Institut / L’équipe ». Prenez soin de vous, prenez soin des autres.
Le contenu

Lancement du GT Bâtiment – 3 décembre 2019

La session de lancement du GT Bâtiment du 3 décembre dernier a rassemblé plus d’une trentaine d’acteurs de l’ensemble de la chaine de valeur du bâtiment et a permis de cadrer le champ d’intervention de ce groupe de travail.

Du fait de la quantité produite, les produits, matériaux et déchets de déconstruction et de démolition de bâtiments constituent un des gisements les plus importants sur lequel des actions majeures en faveur de la valorisation doivent être mises en place.

L’objectif du GT bâtiment est d’être force de proposition pour aider à l’intégration de l’économie circulaire dans le secteur du bâtiment. À la suite de nombreux entretiens avec les professionnels du secteur, l’INEC a identifié trois familles de leviers comme vecteur d’une transition vers le bâtiment circulaire : les leviers réglementaires, la commande publique et les leviers opérationnels.

La session de lancement du GT Bâtiment du 3 décembre dernier a rassemblé plus d’une trentaine d’acteurs de l’ensemble de la chaine de valeur du bâtiment et a permis de cadrer le champ d’intervention de ce groupe de travail. Après un rappel de la définition de l’économie circulaire dans le bâtiment de l’Alliance HQE-GBC, trois ateliers en parallèle dédiés aux thèmes définis précédemment ont permis de cadrer chaque sujet et de faire des propositions concrètes

Dans l’atelier réglementation, les participants ont formulé plusieurs mesures ayant vocation à enrichir les décrets d’application qui suivront l’adoption de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire. Les thématiques retenues sont traitées notamment au travers d’outils spécifiques que sont le diagnostic ressources et la mise en place d’une filière REP bâtiment

L’atelier sur la commande publique a conduit à l’identification par les participants du levier fiscal, réglementaire et celui de la formation comme prioritaires.

Enfin, l’atelier concernant les leviers opérationnels a mis en lumière l’importance d’un changement des pratiques non seulement du maître d’ouvrage grâce notamment à une meilleure connaissance des gisements et potentialités de ressource sur le territoire ou « mine urbaine », mais aussi du maître d’œuvre devant anticiper la gestion des déchets de chantier.

Pour plus d’information sur ce Groupe de travail Bâtiment et Économie Circulaire : m.a.berline@institut-economie-circulaire.fr


Article publié le : 6 janvier 2020