Le contenu

Lancement du GT Numérique Responsable et Circulaire – 2 juillet 2018

L’Institut national de l’économie circulaire a lancé le 2 juillet son groupe de travail Numérique responsable et circulaire, présidé par l’Alliance Green IT, représentée par Romuald Ribault ; en interne l’animation du groupe de travail est assurée par Hugo Maurer et Emmanuelle Moesch. Les travaux ont été accueillis dans les locaux parisiens de GRDF par Laurence Confort. La facilitation de la séance était assurée par Lighthouse Europe, représenté par Paul d’Amécourt et Mathilde Adjutor.

Après un accueil de GRDF, l’INEC a rappelé le contexte dans lequel s’inscrivait l’atelier :

  • L’Institut avait organisé fin 2017 un petit-déjeuner sur « Le numérique, levier de l’économie circulaire » et a publié un texte intitulé « Économie circulaire et révolution numérique »
  • Les membres ont souhaité approfondir ces premières pistes de réflexion à travers la mise en place d’un groupe de travail (GT) dédié qui s’est réuni pour la première fois le 2 juillet 2018 dans les locaux de GRDF à Paris.

 

Suite aux réflexions des membres présents et après de nombreux échanges entre l’Institut et le président du GT Romuald Riboult, le périmètre du GT à été circoncis à trois axes principaux, qui se déclinent ensuite en objectifs :

Le président du groupe de travail Numérique Responsable et Circulaire de l’Institut, Romuald Ribault (AGIT), expose les pistes pour orienter le travail des membres.

 

  • IT for green : l’utilisation du numérique comme catalyseur, pour accélérer la mise en place d’une économie circulaire dans de nombreux secteurs (Énergies, Industrie, Transport, Résidentiel…) à caractère transversal du numérique ;
  • Green for IT : la responsabilisation du numérique pour le rendre moins polluant. L’’unité fonctionnelle est un bon angle d’approche, l’analyse du cycle de vie permettant une vision détaillée des impacts, pour aller vers des produits éco-conçus, réparables, réutilisables, recyclables. Pour cela, il faut trouver des solutions qui n’abiment pas l’expérience utilisateur tout en ajoutant de la performance ;
  • Green by use : le développement d’une vision par l’usage et encourager des comportements plus sobres et plus vertueux. Il faut se poser la question de l’impact du dernier usage.

Le prochaine réunion aura lieu fin septembre. Ce sera le moment de mettre en commun l’effort de centralisation d’informations et d’initiatives, pour ensuite travailler à la création d’une boite à outils dont le fond et la forme restent à bien définir. Pour y participer, voici le contact du référent de l’Institut:

– Hugo Maurer, chargé de mission –> h.maurer@institut-economie-circulaire.fr


Article publié le : 25 juillet 2018