Le contenu

L’INEC invité en tant qu’expert au Centre de recherche de la Commission européenne

L’INEC était invité en tant qu’expert au Centre de recherche de la Commission européenne à Ispra, en Italie, pour participer au cycle de recherches sur les innovations émergentes – économiques, commerciales, technologiques et sociales – dans l’économie verte du futur.

Ces travaux entrent dans le cadre de l’objectif prioritaire 5 du 7eme programme d’action pour l’environnement : améliorer les connaissances pour la politique environnementale de l’Union, afin de garantir, entre autres, « que (d’ici 2020) la compréhension des risques environnementaux et climatiques émergents et la capacité à les évaluer et à les gérer soient considérablement améliorées ».
La Environment Knowledge Community (EKC), communauté du savoir en matière d’environnement a décidé, en 2015, de « renforcer la capacité de la Commission à anticiper les enjeux émergents, notamment par des outils de prospective, ainsi qu’à surveiller et à identifier les opportunités et les risques complexes et à prévoir leur impact sur l’environnement et la société ».
En capitalisant et en rassemblant les connaissances, l’expertise et les pratiques existantes, les partenaires de l’EKC ont établi en 2017 FORENV, le système de prévision de l’UE pour l’identification des enjeux environnementaux émergents constituant des risques ou des opportunités pour l’environnement européen, en vue de les communiquer aux décideurs politiques pour les aiguiller dans la prise de décisions.

FORENV organise ainsi des cycles annuels, au cours desquels une dizaine de questions émergentes et de risques et/ou opportunités connexes pour l’environnement seront identifiées, caractérisées et communiquées.

L’économie circulaire a eu une place prégnante dans ces échanges,  avec une attention particulière au développement de l’économie de fonctionnalité. Le numérique est un enjeu majeur pour les prochaines décennies, avec des technologies telles que l‘intelligence artificielle et la blockchain qui soulèvent de nombreuses questions éthiques, économiques et environnementales. Enfin, le nécessaire lien entre transition vers une économie circulaire et justice sociale a été souligné. 

Pour qu’un enjeu soit considéré comme émergent, il est nécessaire que celui-ci soit :
Entièrement nouveau : il n’a pas été identifié auparavant comme un problème environnemental dans l’UE. La recherche ou la compréhension scientifique pertinente est limitée, et aucune institution n’est connue pour évaluer ou chercher à gérer le problème.
Connu mais nouveau pour les décideurs politiques de l’UE et l’EKC : il existe un ensemble de connaissances existantes liées au problème et/ou des preuves que le problème a été identifié par des institutions en dehors de l’UE, mais le problème est nouveau pour les décideurs politiques de l’UE.
Connu, mais controversé ou incertain : le problème a déjà été identifié, mais il y a une grande incertitude quant aux implications potentielles.
Connu mais évoluant dans la compréhension, l’exposition ou la perception : la question a déjà été identifiée comme potentiellement pertinente, cependant, de nouvelles connaissances scientifiques sur les impacts potentiels, une exposition accrue et/ou des changements dans la perception du public signifient que la question nécessite une attention supplémentaire.

Méthodologie : un système en 5 étapes
S’appuyant sur des activités, des processus et des relations qui se sont développés sur plusieurs années, le système est conceptuellement organisé en cinq « étapes » :


Article publié le : 5 février 2020