Le contenu

Rencontres de l’Institut au Luxembourg

L’Institut National de l’Economie Circulaire s’est rendu au Luxembourg mercredi 19 septembre pour y rencontrer de nombreux ministères et acteurs publics comme privés.

Le Ministère de l’économie, organisateur de cette journée de rencontres, ainsi que les Ministères des finances, du développement durable et du logement, ont présenté leurs actions respectives en matière de recherches de solutions et et de mesures pour favoriser le développement de l’économie circulaire. Les échanges d’expérience ont été riches en matière de réglementation et de fiscalité appliquées à l’économie circulaire.

Les discussions de la matinée étaient axées sur la construction, avec la participation du Ministère du logement, de l’Administration des bâtiments publics, du fonds Kirchberg, du fonds Logement et du Conseil national pour la construction durable. Ces organes mènent une politique volontaire en matière de construction innovante : recherche de performance énergétique, construction durable, modulable et économe en matières premières, optimisation de l’espace et bien-être pour tous…

 

L’après-midi, M. Claude Thurmes, ancien député européen et secrétaire d’Etat au développement durable et aux infrastructures a rencontré l’Institut pour discuter des projets et initiatives pilotes nationaux et au niveau des territoires. Monsieur Lambert et Monsieur Thurmes se sont accordés sur leur vision de l’économie circulaire en Europe en vue de porter des positions communes au niveau européen. L’objectif est de créer une dynamique collaborative entre les différents pays et force de proposition à Bruxelles pour favoriser le développement de l’économie circulaire.

L’agence nationale Myenergy a présenté, avec l’EcoInnovation Cluster, le Pacte climat, engagement signé par l’intégralité des communes du Luxembourg, et comprenant des mesures à mettre en place. Celui-ci contient nouvellement un volet en matière d’économie circulaire. Cette initiative rejoint celle menée en France avec le dispositif Cit’ergie, et le nouveau label Economie circulaire en cours de développement par l’Ademe, auquel l’Institut participe. La commune de Wiltz, hotspot d’économie circulaire au Luxembourg, a donné de nombreuses pistes de réflexion en tant que lieu d’expérimentation pour une généralisation à grande échelle.

La SuperDrecksKëscht (SDK), organisme de prévention et de gestion des déchets existants depuis 1985, mène une politique performante en matière de sensibilisation depuis une génération. Nommé « best practice » en matière de prévention des déchets par la Commission européenne, la SDK développe une communication positive et gère une collecte intelligente basée sur la séparation des flux (30  flux différents : flux organiques, emballages plastiques, verre, canettes, déchets dits « problématiques »…). De nombreuses autres initiatives ont été développées, comme une plateforme des services de réparation et d’emprunt au Luxembourg comme alternative à l’achat, ou encore très récemment la distribution nationale d’Ecobox, pour lutter contre le gaspillage alimentaire et le plastique à usage unique, en remplacement des doggy bag jetables.

Les discussion portaient également sur le développement des monnaies complémentaires, de la révolution numérique et des opportunités liées à la blokchain.

Cette visite préfigure de nombreuses collaborations et échanges entre nos deux pays, en vue de créer une dynamique européenne entre les acteurs majeurs œuvrant pour la transition vers une économie circulaire.


Article publié le : 27 septembre 2018